Forum acéricole
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» J'ai reçu un petit message...
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyAujourd'hui à 20:43 par Paul

» 3x13 Tornade aux granules
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyAujourd'hui à 15:43 par Goudrelle

» Tarte au citron meringuée à l’érable
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyAujourd'hui à 12:06 par Goudrelle

» sucre granulaire equipement
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyAujourd'hui à 9:11 par Goudrelle

» Probleme avec mon beurre d'erable.
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyHier à 20:09 par Goudrelle

» amélioration sous vide
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyLun 27 Nov 2023 - 7:44 par christian poulin

» Chose à ne pas faire à la cabane
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyLun 27 Nov 2023 - 6:32 par 5/16

» Epaisseur du metal pour un Wire BHE
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyDim 26 Nov 2023 - 7:04 par wire

» Lundi sur la route
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptySam 25 Nov 2023 - 22:04 par Goudrelle

» Passage de tubulure dans un ponceau
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyVen 24 Nov 2023 - 12:40 par christian poulin

» Pompe a vide solaire
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyVen 24 Nov 2023 - 12:17 par beaver

» Le spot a Goudrelle 2
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyVen 24 Nov 2023 - 10:48 par Jean-Luc

» Gateau déjeuner a l'érable
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyMar 21 Nov 2023 - 20:41 par Goudrelle

» Le prix du sirop explose en épicerie !!!
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyMar 21 Nov 2023 - 9:06 par wire

» Sur la route à partir de Jeudi matin
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyDim 19 Nov 2023 - 18:23 par Goudrelle

» Filtration et encannage
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyDim 19 Nov 2023 - 12:40 par wouellet

» Chauffage filtra
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyDim 19 Nov 2023 - 7:33 par 5/16

» Matériel acéricole à vendre
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptySam 18 Nov 2023 - 5:42 par 5/16

» Amélioration continu (extracteur, La traverse #1 à no #2)
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyVen 17 Nov 2023 - 20:11 par claudebizier

» Projet de retraite
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop EmptyVen 17 Nov 2023 - 19:42 par patrbell

Le deal à ne pas rater :
Pokémon EV4.5 : où trouver le coffret Collection Tech Sticker ?
Voir le deal

Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop

2 participants

Aller en bas

Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop Empty Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop

Message par Goudrelle Ven 6 Oct 2023 - 12:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


ACÉRICULTURE
5 OCTOBRE 2023
Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop

BERNARD LEPAGE

Collaboration spéciale


Récipiendaire de la médaille d’Or pour la région du Centre-du-Québec au Concours de la Grande Sève 2023 de la Commanderie de l’Érable, l’Érablière JO2 – Jolette et Johnson récolte printemps après printemps la sève de ses érables pour la transformer en sirop en s’en tenant à deux règles simples : bon et beau…

À Saint-Pierre-Baptiste, sur un versant des Appalaches, un couple de retraités chouchoute sa petite érablière de 3 000 entailles en prévision de la prochaine ­saison. ­Harley Johnson, un Américain originaire de l’Iowa, et Hélène Jolette, native du Témiscamingue, se sont ­établis dans la région en 2003 avant d’acquérir deux ans plus tard ce qui deviendra l’Érablière JO2, qui comptait alors 1 800 entailles.

« Nous avons grandi chacun sur des fermes, mais n’avions jamais fait de sirop auparavant. Les deux premières années, ce sont nos voisins, Sylvio et Sylvie Fortier, qui nous ont introduits à l’acériculture. Ils nous ont aidés à changer la tubulure et venaient chaque jour nous montrer comment bouillir, à quelle température, etc. », raconte Harley dans un excellent français teinté d’un charmant accent.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



À 3 000 entailles, l’Érablière JO2 – Jolette et Johnson exploite le plein potentiel de son boisé. Situés sur un autre versant de la montagne, les autres érables disponibles sont difficilement accessibles. Photo : Gracieuseté de l’Érablière JO2 – Jolette et Johnson
Une approche méticuleuse

Priorisant la qualité à la quantité, leur approche de l’acériculture rappelle la méticulosité des vignerons au moment de transformer leurs raisins. « On porte vraiment attention à la saveur. C’est vraiment notre force. Nous goûtons à chacun de nos sirops. Nous le laissons refroidir un peu, comme la température d’un thé à 20 degrés, pour en découvrir toutes les saveurs. Et quand on tombe sur un coup de cœur, on le garde pour le mettre en conserve », confie Hélène. Les deux acériculteurs produisent environ 11 000 livres de sirop annuellement, dont environ 10 % sont réservés pour la vente au détail.

En 2023, Érablière JO2 participait pour la 5e fois au Concours de la Grande Sève. « Grâce à cette expérience, nous savions maintenant ce que le jury cherchait en termes de saveur. Et un jour ce printemps, on a goûté un sirop qui possédait tous les éléments demandés. C’était vraiment l’érable à l’état pur. On l’a même baptisé “Érable inoubliable” parce qu’il était rond en bouche. Tu en prenais une cuillérée et la saveur restait longtemps. C’était wow! » raconte l’acéricultrice, avant de préciser que ce savoir-faire a été acquis à force d’expérimentation et de formations.

« Nous sommes membres de la Commanderie de l’Érable et de l’ACER. Nous suivons les formations données par les clubs d’encadrement. C’est vraiment important parce que ça nous permet d’améliorer continuellement nos connaissances », ajoute-t-elle.

« Une chose dont nous sommes très fiers, c’est d’avoir amené nos clients à avoir aussi ce souci des saveurs. Au début, ils venaient pour acheter huit ou dix cannes, mais on leur demandait : “Mais de quelle saveur?” Aujourd’hui, ils demandent deux dorées, trois ambrées, deux foncées, une très foncée. Ils découvrent les différentes intensités du sirop dans la cuisine et sur la table et ça, c’est fascinant pour nous », s’enthousiasme Harley.

Autant le couple s’émerveille devant les différentes palettes de goût, autant il est envoûté par les riches couleurs offertes par le sirop. « Je me suis toujours dit qu’il fallait trouver une façon de mettre en valeur ces belles couleurs. C’est là que j’ai développé un visuel sur des bouteilles translucides. Tout est peint à la main et c’est cuit au four. Ça met en valeur le sirop et c’est évidemment réutilisable », révèle Hélène à propos de ses créations d’un format de 500 ml, baptisées bijoux-­bouteilles, qui sont offertes à la clientèle.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


D’une capacité de 500 ml, les bijoux-bouteilles confectionnés à la main par Hélène Jolette savent mettre en valeur le sirop d’érable. Photo : Gracieuseté de l’Érablière JO2 – Jolette et Johnson

Des acériculteurs conscientisés

Puisque Hélène et Harley ont tous deux fait carrière au sein du milieu du développement international et de l’action humanitaire, il allait de soi que leur projet de retraite puisse continuer à être teinté par leur expérience professionnelle.

Depuis deux ans, pour chaque conserve de sirop vendue, 25 ¢ sont versés à la campagne Manger local fait grandir le monde d’UPA Développement International, une organisation pour laquelle l’acéricultrice a travaillé près de 20 ans. « C’est une cause qui me tient à cœur parce que ça permet de donner plus d’information aux producteurs et productrices agricoles pour mieux s’organiser, mais aussi, pour mieux vivre l’agriculture et la sécurité alimentaire. »

En plus d’être certifié biologique, le sirop d’Érablière JO2 – Jolette et Johnson détient la certification carboneutre depuis trois ans. « Nous sommes parmi les premiers au Québec », souligne fièrement Harley. Chacun des coûts reliés à la consommation d’essence, de diesel, de bois et d’électricité nécessaire à la fabrication du sirop est soigneusement compilé, puis envoyé à Ecocert qui détermine le nombre de crédits carbone qui doivent être achetés pour compenser l’empreinte carbone consommée.

« Nous avons choisi d’appuyer des organisations qui font de la transplantation d’arbres dans des pays en Amérique latine parce qu’on voit qu’avec les ­changements climatiques, ils ont des défis encore plus ­élevés que nous », mentionne Hélène Jolette.


Le secret pour rester en forme? S’occuper d’une érablière! « On fait du “Sirop Fit” », lance Hélène Jolette. Photo : Gracieuseté de l’Érablière JO2 – Jolette et Johnson
Osmose et bouteilles…

À 76 ans et 61 ans respectivement, Harley et Hélène ne se voient pas arrêter en si bon chemin. « C’est l’effet sirop d’érable, je pense. Comme je dis souvent à ceux qui demandent comment on fait pour être en aussi bonne forme, on fait du “Sirop Fit” », lance en riant l’acéricultrice.

Honoré par cette médaille d’or, mais toujours avide de pousser encore plus loin son expérience, le couple envisage déjà la prochaine saison avec plein de projets. « Je veux ajouter une deuxième membrane au système d’osmose pour avoir un Brix un tout petit peu plus élevé. Ça va demander de réorganiser la pièce où sont installés les systèmes d’osmose et de réservoir », souligne Harley Johnson, qui pourra ainsi consommer moins de bois de chauffage pour son évaporateur et donc, réduire son empreinte carbone.

De son côté, Hélène Jolette veut donner plus d’envergure à son concept de bouteilles-bijoux peintes à la main. Elle verrait bien par exemple des entreprises préoccupées par les enjeux environnementaux les offrir en cadeau à leurs employés pour le temps des Fêtes. « Elles mettent tellement bien en valeur les belles ­couleurs et les belles saveurs du sirop d’érable », conclut-elle.

Ce texte est tiré de l’édition du 4 octobre 2023 du cahier spécial Les saveurs subtiles du sirop d’érable.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Aucune entaille pour 2023, année de reconstruction si Dieu le veut ?  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Amoureux des sucres, mais ma priorité numéro un, ma famille.
Je suis en constante recherche d'innovation et d'efficacité.
J'adore le "Vintage"
Expertise avancée en combustion de bois.
Goudrelle
Goudrelle
Admin

Messages : 17644
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 64
Ville/village : Val-des-Monts (Outaouais)

Revenir en haut Aller en bas

Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop Empty Re: Une fascination pour les saveurs et les couleurs du sirop

Message par 5/16 Sam 7 Oct 2023 - 8:12

"""""Chacun des coûts reliés à la consommation d’essence, de diesel, de bois et d’électricité nécessaire à la fabrication du sirop est soigneusement compilé, puis envoyé à Ecocert qui détermine le nombre de crédits carbone qui doivent être achetés pour compenser l’empreinte carbone consommée.

« Nous avons choisi d’appuyer des organisations qui font de la transplantation d’arbres dans des pays en Amérique latine parce qu’on voit qu’avec les ­changements climatiques, ils ont des défis encore plus ­élevés que nous », mentionne Hélène Jolette.""""""


Maudit que j ai de la misère avec ca. Tu paye pour avoir le droit de polluer. Cette argent va servir la planète ?? Il dit bien "compenser ton empreinte". Cette argent va plutôt servir à un beau buffet des employés de ces "watcheux" de carbone.

Si tu veux réellement baisser ton empreinte, garde ton argent et achète toi une scie et un vtt électrique au moins. Et pour terminer, pourquoi choisir des organismes à l autre bout du monde ? Peut on aider ici à place ??

Faisais longtemps que j avais pas eu une montée de lait....désolé gang !

P.S Jean Laramée et beaver, vous auriez de très bonne chance à ce concours de ce que j ai déjà gouté !! Very Happy

_________________
Entrepreneur en service acéricole
Conseil en rendement et qualité
Producteur retraité
5/16
5/16

Messages : 2329
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 55
Ville/village : ACTON VALE

Le novice, sirolland, Jean Laramee, Goudrelle, Erablière Bellechasse et beaver aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum