Forum acéricole
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Séparateur usagé
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyAujourd'hui à 7:51 par Goudrelle

» reservoir zero
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyAujourd'hui à 6:41 par 5/16

» Tubulure par gravité
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyHier à 21:43 par Goudrelle

» Sirop d'érable= Anti oxydant
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyHier à 16:08 par Goudrelle

» Projet de retraite
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyDim 29 Nov 2020 - 8:51 par patrbell

» Fin de ligne 3/16 dans un baril
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptySam 28 Nov 2020 - 17:20 par Superhenri

» Vous êtes à la recherche d'un bon emploi en acéricuture?
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptySam 28 Nov 2020 - 10:37 par Goudrelle

» Gâteau moelleux aux fruits, aux noix et à l’érable
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyVen 27 Nov 2020 - 23:12 par Goudrelle

» Trop de tire dans la cheminée.....
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyVen 27 Nov 2020 - 21:32 par Jean-Luc

» Projet "Technicien" une première en acériculture !!
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyVen 27 Nov 2020 - 19:06 par Goudrelle

» Tubulure 5/16
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyVen 27 Nov 2020 - 8:54 par Yves2

» Pompe Shurflo en parallele
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyJeu 26 Nov 2020 - 7:04 par JPGraphX

» pompe shurflo 12 volt
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyJeu 26 Nov 2020 - 7:01 par beaver

» Mon chum a perdu sa cabane a sucre la nuit passé.......
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyMer 25 Nov 2020 - 18:18 par Jean-Luc

» Crochets de rapprochement
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyMer 25 Nov 2020 - 8:56 par Superhenri

» Station de pompage solaire
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyDim 22 Nov 2020 - 20:58 par Goudrelle

» Dessert framboise bleuet
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyDim 22 Nov 2020 - 13:26 par Goudrelle

» Panneaux solaire
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptySam 21 Nov 2020 - 22:36 par Goudrelle

» Un petit secret de polichinelles (Combustion de bois)
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptySam 21 Nov 2020 - 22:02 par Goudrelle

» Cheminée isolée 10 pouces de diamètres interieur(Vendu)
Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche EmptyVen 20 Nov 2020 - 8:08 par Polo

Merci a nos partenaires
 /></a> Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche Logo-e14 Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche Boutiq14

Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche Foregr14
Le Deal du moment : -28%
110€ de remise sur le Dyson Pure Hot+Cool ...
Voir le deal
289 €

Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche

Aller en bas

Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche Empty Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche

Message par Goudrelle le Lun 4 Mai 2020 - 13:23

04 mai 2020
Le temps des sucres est pratiquement terminé; seules les érablières situées dans les secteurs les plus froids recueillent encore la précieuse sève.
L’année 2020 apparaît déjà comme une excellente saison pour l’ensemble du Québec, avec des rendements allant de très élevés à records pour plusieurs érablières. Un constat surprenant semble cependant émerger des six acériculteurs suivis tout au long de la saison par La Terre : la sève a arrêté de couler en fin de saison en raison d’un rare assèchement du sol. Voici la progression de la production de sirop pour notre acériculteur toujours en action en Gaspésie et le bilan de fin de saison des cinq autres.

Martin Malenfant, Gaspésie
Première évaporation : 4 avril
Objectif de 2020 : 5 lb à l’entaille
Rendements en date du 30 avril: 3 lb à l’entaille

« Ce n’est pas fini par ici. Ça coule régulièrement, mais il manque de chaleur pour avoir de grosses coulées. Pour l’instant, on n’a rien eu de vraiment abondant, mais le goût du sirop est encore vraiment bon et avec la météo annoncée, il devrait rester encore 9 à 10 jours à la saison», détaille Martin Malenfant, qui possède une érablière de 65 000 entailles à Escuminac. Le taux de sucre de la sève qu’il récolte atteint un niveau acceptable de 2,2 degrés Brix. Le Gaspésien s’inquiète cependant d’un assèchement prématuré du sol. « Il y a une semaine, la neige a commencé à fondre, mais les ruisseaux n’ont pas grossi. J’ai l’impression qu’il n’y a pas d’eau dans la terre. C’est un phénomène exceptionnel », remarque-t-il.

ulien Dupasquier, Montérégie
Première évaporation : début décembre et 21 février
Dernière évaporation: 7 avril
Objectif de 2020 : 5 lb à l’entaille
Rendement final : 6,2 et 5,2 lb à l’entaille

En Montérégie, Julien Dupasquier a terminé sa saison non pas en raison d’un goût de bourgeon, mais lui aussi par un assèchement du sol. « Le sol s’est vraiment vidé d’eau. Pas de blague, les racines ne pouvaient plus boire. Les arbres ont arrêté de couler et la saison s’est terminée là », rapporte-t-il. Satisfait de sa récolte 2020, Julien Dupasquier louera une érablière supplémentaire qui augmentera sa production totale l’an prochain de 10 000 entailles. « Avec le développement de ma mise en marché, mes réserves de sirop baissent vite. Alors j’ai décidé de monter à 25 500 entailles », précise-t-il. Le quart de ce volume, soit environ 6 000 entailles, sera entaillé dès novembre prochain. « L’entaillage d’automne m’a donné de bons volumes de sirop. Ça m’a permis de répartir mon ouvrage et d’engager moins de main-d’œuvre. Tout le sirop que j’ai mis en conserve à l’automne a été vendu au printemps. Ça aussi c’est un plus », souligne M. Dupasquier, qui entend développer de nouveaux points de vente et une nouvelle image de marque pour son entreprise établie à Dunham et Frelighsburg.

Stéphane Verville, Centre-du-Québec
Première évaporation : 26 février
Dernière évaporation: 22 avril
Objectif de 2020 : 5,7 lb à l’entaille
Rendement final : 4,7 lb à l’entaille

« On a fermé les pompes le 22 avril dans notre érablière située en zone froide. Les coulées ont toughé moins longtemps que je pensais. On a fini avec 5,25 lb à l’entaille dans mes secteurs chauds et 4 lb, dans mon secteur froid. Mais on est très satisfaits », dit Stéphane Verville, copropriétaire avec sa famille d’une érablière de 30 000 entailles près de Victoriaville. Il affirme qu’un secteur de 3 500 entailles est encore équipé d’une vieille tubulure âgée de 20 ans, donc moins étanche. « On a clairement vu la différence. Quand il fait près de -1⁰C, il rentre de l’air froid dans le réseau de tubulure qui fait geler les maîtres-lignes. Ça prend quelques heures de plus le lendemain avant de commencer à couler contrairement à la partie neuve qui est juste à côté. Parfois c’est toute une journée que tu perds quand ça reste gelé », observe celui qui remettra à neuf la tubulure de ces 3 500 entailles cet été. Ayant déjà reçu le classement d’environ 200 barils de son sirop, il note une production plus foncée que la normale, mais aucun défaut de saveur.

Judith Jetté, Laurentides
Première évaporation : 26 février
Dernière évaporation : 5 avril
Objectif de 2020 : 5 lb à l’entaille
Rendement final : 5,5 lb à l’entaille

Judith Jetté et sa famille ont terminé de désentailler leurs 18 000 entailles le 28 avril dernier, scellant l’issu d’une autre très bonne saison. Elle réfléchit déjà à la production de 2021. Ainsi, elle compte augmenter le nombre d’entailles de 2 500 en louant la terre d’un voisin. Son entreprise devrait également investir dans l’achat de capteurs de fuite. Elle aimerait également accroître son volume de sirop exporté. À ce sujet, bonne nouvelle, l’un de ses clients de la Chine venait juste de la contacter pour effectuer une commande. « C’est bon signe! Surtout que l’exportation, c’est plus rentable, car on peut davantage y faire valoir la valeur du sirop bio. Ici, quand tu vends à des épiceries depuis 20 ans, ils ne veulent pas vraiment que tu montes les prix de tes cannes de sirop parce que tu es devenue bio », explique Mme Jetté, de Mirabel.

Jonathan Blais, Estrie
Première évaporation : 7 mars
Dernière évaporation : 24 avril
Objectif de 2020 : 4 lb à l’entaille
Rendements final : 4,68 lb à l’entaille

« C’est terminé! Aujourd’hui [30 avril], on lave et on désentaille. On a eu pratiquement neuf grosses coulées avec une belle qualité d’eau pour finir la saison. La météo était parfaite avec un retour du froid et de la neige. Les arbres étaient prêts. C’était intéressant en maudit! Ça fait longtemps que je n’avais pas vu une saison finir comme ça », commente-t-il, encore quasi euphorique. Il parle lui aussi d’un assèchement hors du commun du sol. « Les érables ont arrêté de couler d’un coup. Bing! Il n’y avait plus d’eau dans le sol. On n’a pratiquement pas eu de pluie ce printemps, même les ruisseaux en forêt n’ont pas d’eau », dépeint M. Blais. Après une saison mémorable par ses coulées constantes et son haut rendement de sève, il se met déjà à l’ouvrage. « Les rendements de la prochaine saison commencent avec le travail d’aujourd’hui, c’est-à-dire bien laver et désinfecter », affirme l’homme qui attend un sixième enfant avec sa conjointe. L’un de ses vaillants garçons apparaît d’ailleurs sur cette photo.

Yan Gaudet, Témiscamingue
Première évaporation : 17 mars
Dernière évaporation : 27 avril
Objectif de 2020 : 5 lb à l’entaille
Rendement final : 4,5 lb à l’entaille

« On vient d’arrêter [le 27 avril], mais c’est bizarre, car on n’avait pas encore un goût de bourgeon. C’est juste que ça ne coulait carrément plus! Même chose pour tous mes voisins. Les érables ont manqué d’eau, le sol est sec. On a eu une bonne pluie hier soir, mais c’est trop tard », analyse Yan Gaudet. Ce dernier n’est pas déçu de son rendement, au contraire. « Il y a de gens qui pensent qu’on ne fait même pas de sirop au Témiscamingue! Les trois plus gros producteurs du coin, nous avons fait entre 4,5 et 5 livres à l’entaille. Ce n’est pas gênant », partage-t-il. L’acériculteur affirme qu’il se serait rapproché du 5 lb s’il n’avait pas fait des erreurs de fatigue. « On a perdu cinq drums en oubliant de fermer une valve de drain à la station de pompage. Et le tuyau du dix roues qui nous sert à voyager l’eau a lâché, ce qui nous a fait perdre 3 000 gallons d’eau. Au moins, c’était du sirop de fin de saison. C’est un peu moins fâchant », précise-t-il.

MARTIN MÉNARD
mmenard@laterre.ca

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

2x6 LS Bilodeau , 200 entailles pour 2021
Amoureux des sucres, mais ma priorité numéro un, ma famille.
Je suis en constante recherche d'innovation et d'efficacité.
J'adore le "Vintage"
Expertise avancé en combustion de bois.
Goudrelle
Goudrelle
Admin

Messages : 12922
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 61
Ville/village : Val-des-Monts (Outaouais)

Revenir en haut Aller en bas

Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche Empty Re: Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche

Message par patrbell le Lun 4 Mai 2020 - 18:51

Merci Goudrelle , super intéressant . Ici je monte a la cabane encore en skidoo ( quand je reste pas pris avec la neige en slush et les fortes pentes, ;-) ) . Aujourd'hui ça a bien monté et j'étais content avec la pluie qui tombait . Je pense bien que je ne rallumerai pas l'évaporateur même si ça risque de couler avec le gel et la neige de prévu plusieurs jours cette semaine . Ici on a beaucoup d'eau avec l'épaisseur de neige de cet hiver . Puis l'automne a été pluvieuse donc le niveau d'eau est élevé . Je ne mesure pas mon rendement et ça ne vaut pas la peine car il est mini avec des mini érables et un mini début d'érablière . J'ai un maximum de plaisir c'est le principal.
patrbell
patrbell

Messages : 3372
Date d'inscription : 06/11/2014
Ville/village : St Fabien tout proche de Rimouski

Revenir en haut Aller en bas

Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche Empty Re: Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche

Message par Superhenri le Lun 4 Mai 2020 - 21:13

J’espère d’en avoir encore dans mes chaudières cette semaine , 5 gals de sirop avec 100 chaudières, c’est décevant en bateige!☹
Superhenri
Superhenri

Messages : 135
Date d'inscription : 26/09/2018
Ville/village : Gaspé

Revenir en haut Aller en bas

Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche Empty Re: Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche

Message par patrbell le Lun 4 Mai 2020 - 21:42

Pour la production c'est tellement variable d'un printemps a l'autre . Puis d'une érablière a l'autre que dans mon cas mes attentes sont minimes . J'ai dis a un gars que je serais heureux avec une production de un gallon par printemps lorsque je lui ai fait scier les billots pour bâtir ma cabane . Il m'a taquiné ce printemps en me rappelant que je lui avais dit ça . ( ma mémoire est hs ) Un gallon c'est mieux que zéro puis avec mon peu de santé c'est pour aider a ma santé la sucrerie . Heureusement depuis 2015 avec le projet cabane elle s'améliore d'année en année . Mon premier printemps comme responsable du bouillage chez mon oncle . On avait fait 50 gallons avec 1500 chaudières . Puis pas grand gallons de qualités en plus . Il y a des mauvais et des bons printemps a la chaudière . Avec vacuum ça aide a diminuer la variation mais c'est miss nature qui décide . Je vous souhaite des bonnes coulées .
patrbell
patrbell

Messages : 3372
Date d'inscription : 06/11/2014
Ville/village : St Fabien tout proche de Rimouski

Revenir en haut Aller en bas

Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche Empty Re: Ça coule encore en Gaspésie, mais le sol s’assèche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum