Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Pannes plis dans le feu vs plis dans la panne
Aujourd'hui à 21:05 par Goudrelle

» Recherche puller pour roue de track tatou T4S
Aujourd'hui à 18:56 par Goudrelle

» L'abattage dirigé
Aujourd'hui à 18:23 par l'bed

» thermometre precision
Aujourd'hui à 17:02 par major tom

» Fournaise extérieure au bois
Aujourd'hui à 4:06 par Jeromeletellier1

» Début des travaux
Hier à 21:21 par Jean-Luc

» Projet de retraite
Hier à 19:08 par patrbell

» combien de cfm
Hier à 19:05 par Severin

» Derniere grosse job pour 2018
Hier à 10:12 par Goudrelle

» 2.5x10 Tole Inox Bois
Sam 8 Déc 2018 - 14:00 par Jean-Luc

» pompe avec moteur stationnaire diesel
Sam 8 Déc 2018 - 9:52 par Goudrelle

» Brasseur à beurre d’érable SHANK
Sam 8 Déc 2018 - 9:51 par Goudrelle

» Installation Bilomax 2x8 Flambant neuf
Mar 4 Déc 2018 - 22:50 par A.Albert

» Les Chinois
Mar 4 Déc 2018 - 12:45 par A.Albert

» Nettoyage des pannes avec des citrons / acide citrique
Mar 4 Déc 2018 - 11:38 par Yves2

» Petit évaporateur bois ou propane
Lun 3 Déc 2018 - 7:54 par Remi Le Coq

» Boyau ou tuyau idéal
Dim 2 Déc 2018 - 15:03 par Goudrelle

» 2 Évaporateur huile......
Dim 2 Déc 2018 - 9:33 par Jean-Luc

» 4x16 au bois
Sam 1 Déc 2018 - 20:45 par Jean-Luc

» Installer l’evaporateur
Jeu 29 Nov 2018 - 17:46 par Goudrelle

Merci a nos partenaires


Érables argentés et compagnie

Aller en bas

Érables argentés et compagnie

Message par chevalporc le Ven 9 Jan 2015 - 0:23

Bonjour, tout d'abord, merci bien de faire vivre ce genre d'endroit!

C'est ma première saison et j'ai l'intention de faire une 50aine d'entailles sur des érables argentés qui ont entre 10 et 25 pouces de diamètre. Jusque là, tout va bien. Mis à part que la très grande majorité de ces arbres ont un double, voir triple, voir quadruple tronc. Par exemple, j'ai un arbre se divisant dès la base en quatre troncs d'au moins 20 pouces, je fais quoi avec ça? Smile Ça me semble un excellent candidat mais devrais-je les-le considérer comme un seul arbre et me limiter à deux entailles ou alors en mettre huit au total? Le problème semble encore plus important lorsque j'ai un double tronc qui ont de façon les deux 10 pouces de large, je suis tu mieux de me restreindre à un ou l'argenté résistera-t-il?

Aussi, est-ce que je suis avantager de calculer le diamètre de mes arbres à la base-base ou plutôt à 3-4 pied de haut? Je prends en compte qu'une collaboration durable avec ces érables nécessite qu'ils aient un diamètre minimum de 10 pouces, est-ce un guideline stricte ou je serais mieux de prendre que des 12 pouces et +? Voilà.

Avez-vous déjà essayer avec des érables argentés?

Merci encore,
Jean-Philippe
avatar
chevalporc

Messages : 2
Date d'inscription : 08/01/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Érables argentés et compagnie

Message par Invité le Ven 9 Jan 2015 - 6:00

tu peux considéré chaque tiges comme étant indépenante si elle se divise en bas de ta zone d,entaillage . Cependant tu dois t'assurer de pouvoir entailler tout le tour si tu es pour mettre plusieurs entailles sur la meme tiges . Dernierement comme l,érable argenté n,est pas hyper résistante a la carie du tronc j'irais dans ton sens et je n'entaillerais pas plus petit que 12 pouces , et je ne forcerais pas trop pour mettre des doubles entailles sur une tige

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Érables argentés et compagnie

Message par burtsplash le Ven 9 Jan 2015 - 8:42

Je ne suis pas biologiste ou ingénieur forestier mais je peux te faire part de ma propre expérience.

J'ai entaillé mes érables argentés chez moi (et celles de mes voisins  Laughing ) pendant près de 10 ans. J'ai considéré chaque tige comme un arbre. J'ai même fait un peu de surentaillage des années dû à mon ignorance. Aucune érable n'a été affectée. Par contre elles étaient toutes en très bonne santé et avec un excellent taux de croissance puisque les trous se bouchaient dans la même année. J'avais parfois de la misère à voir les cicatrices de l'année précédente.

Depuis l'achat de mon érablière, ça fait 2 ans que je ne les ai pas entaillées et elles sont toujours superbes. Faut bien dire qu'elles ont de l'espace et qu'elles ont d'immenses têtes.

Pour ceux qui ont peur parce que ce ne sont pas des érables à sucre je peux vous dire que oui, ça fait de l'excellent sirop.

J'espère que cela va te rassurer.

Amuses-toi bien.
avatar
burtsplash

Messages : 86
Date d'inscription : 24/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Érables argentés et compagnie

Message par pinkforest le Ven 9 Jan 2015 - 16:30

Burtsplach, quelle est ta proportion par type d'érable en %

pinkforest

Messages : 481
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 39
Ville/village : Bas-St-Laurent

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Érables argentés et compagnie

Message par Invité le Sam 10 Jan 2015 - 3:24

@burtsplash a écrit:Je ne suis pas biologiste ou ingénieur forestier mais je peux te faire part de ma propre expérience.

J'ai entaillé mes érables argentés chez moi (et celles de mes voisins  Laughing ) pendant près de 10 ans. J'ai considéré chaque tige comme un arbre. J'ai même fait un peu de surentaillage des années dû à mon ignorance. Aucune érable n'a été affectée. Par contre elles étaient toutes en très bonne santé et avec un excellent taux de croissance puisque les trous se bouchaient dans la même année. J'avais parfois de la misère à voir les cicatrices de l'année précédente.

Depuis l'achat de mon érablière, ça fait 2 ans que je ne les ai pas entaillées et elles sont toujours superbes. Faut bien dire qu'elles ont de l'espace et qu'elles ont d'immenses têtes.

Pour ceux qui ont peur parce que ce ne sont pas des érables à sucre je peux vous dire que oui, ça fait de l'excellent sirop.

J'espère que cela va te rassurer.

Amuses-toi bien.

C'est sur qu'elles ferment leur trou rapidement car l'érable argentée a un taux de croissance assez impressionnant , cependant si les tiges ont des dégats ce sera a l"intérieur en les abattant que tu le verraient . (si la zone ce compartimentation a rejoint le coeur , c,est souvent ce qui arrive avec l'érable argenté et rouge ) . Mais pour le reste oui c'est possible du ne plus voir le trou de l,an dernier , J'ai abattu des argentées en plein champs qui poussaient de 3/4 de pouces a 1 pouces de diamètre par année.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Érables argentés et compagnie

Message par chevalporc le Sam 10 Jan 2015 - 15:41

Merci Sugardaddy et burtsplash.

Plusieurs des érables que je convoites entailler ont perdu un de leurs troncs (dans le cas de double troncs par exemple) et des champignons polypores grugent leurs tendres moitiés. Ça m'apparait évident que cette situation rend l'arbre moins propice à se soigner d'une blessure additionnelle car il doit déjà faire avec des attaques provenant du côté qui dépérit. Est-ce que j'ai raison ou alors l'arbre a une manière de s'isoler de la partie qui pourrit et la laisser derrière? Dans le cas contraire, c'est no-no, pas d'entaillage? D'ailleurs, c'est fou comment ces érables argentés semblent fragiles, corrigez-moi mais le tier de la forêt est abimés et est en proie à une multitude de parasites fongiques. Ce pourrait-il que le milieu très humide dans lequel ils vivent (c'est un vrai marécage par chez moi) contribue à l'installation de ces champignons?

J'ai vu sur d'autres messages du forum que certains d'entre vous sont déjà en train d'entailler. Ça me rappelle à l'ordre, moi qui croyais avoir une certaine avance et quelques semaines pour rassembler du matos.
J'ai comme ambition de ne rien acheter de neuf. Pas que je n'ai pas l'argent, mais je n'aime pas trop l'idée de persévérer à consommer des ressources sur de l'équipement qui doit dormir, inutilisé dans des dizaines de granges, hangars et greniers. Après avoir parcourus les annonces dans l'usagé, je ne trouve pas de chalumeaux à moins de 300kms de la région de la Rive-nord de Montréal. Serais-je fou de penser les faire moi-même à partir de goujons de bois? Wink Je vois que les vieilles goudrelles l'étaient parfois! Quelqu'un aurait essayé?

Je suis un grand adepte des techniques traditionnelles. L'obstacle, vous le savez autant que moi, est le peu de documentation. Ceux et celles qui œuvrent dans la tubulure, n'y voyez pas un manque de respect, je vois bien les nécessités de l'acériculteur(trice) moderne. Cependant, je suis piqué par la passion de savoir comment mon arrière-arrière grand-père (et ceux qui vivaient ici avant la conquête) extirpaient leur eau d'érable Smile

Pour revenir aux chalumeaux, je me questionne sur les dimensions minimum des chalumeaux.
1. Pourquoi certains sont si profonds? Ils percent nécessairement le xylème alors que, du peu que j'en comprends, la sève recherché circule dans le phloème.
2. Est-ce que l'unique fonction de leur profondeur est traditionnellement de soutenir la chaudière?
3. Si l'entaille est plus petite, pensez-vous que la blessure se cicatriserait si rapidement que la récolte serait empêcher et ce serait l'une des raisons?
4. Si l'unique fonction est de tenir la chaudière, je pourrais utiliser de long roseaux relativement solide et creusés de 2-3 pieds qui rejoindraient les chaudières au sol?
5. Finalement, est-ce qu'une entaille diagonale d'un pouce avec un angle de 70 degré quelque chose d'envisageable? L'entaille s'enfoncerait dans le phloème sans blesser l'arbre dans ses parties intimes.

L'idée serait d'emboiter un roseau creux de 2-3 pieds sur un goujon de bois de deux pouces planté à un angle de 70 degré dans l'érable. L'orientation ferait que l'entaille demeure dans le tissu gorgé de sève élaboré sans dépasser le cambium. Possible?  Rolling Eyes

Jean-Philippe
avatar
chevalporc

Messages : 2
Date d'inscription : 08/01/2015
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Érables argentés et compagnie

Message par yves le Sam 10 Jan 2015 - 16:45

@chevalporc a écrit:
J'ai vu sur d'autres messages du forum que certains d'entre vous sont déjà en train d'entailler. Ça me rappelle à l'ordre, moi qui croyais avoir une certaine avance et quelques semaines pour rassembler du matos.
............................... je ne trouve pas de chalumeaux à moins de 300kms de la région de la Rive-nord de Montréal. Serais-je fou de penser les faire moi-même à partir de goujons de bois? Wink Je vois que les vieilles goudrelles l'étaient parfois! Quelqu'un aurait essayé?

.................................Cependant, je suis piqué par la passion de savoir comment mon arrière-arrière grand-père (et ceux qui vivaient ici avant la conquête) extirpaient leur eau d'érable Smile

Pour revenir aux chalumeaux, je me questionne sur les dimensions minimum des chalumeaux.
1. Pourquoi certains sont si profonds? Ils percent nécessairement le xylème alors que, du peu que j'en comprends, la sève recherché circule dans le phloème.
2. Est-ce que l'unique fonction de leur profondeur est traditionnellement de soutenir la chaudière?
3. Si l'entaille est plus petite, pensez-vous que la blessure se cicatriserait si rapidement que la récolte serait empêcher et ce serait l'une des raisons?
4. Si l'unique fonction est de tenir la chaudière, je pourrais utiliser de long roseaux relativement solide et creusés de 2-3 pieds qui rejoindraient les chaudières au sol?
5. Finalement, est-ce qu'une entaille diagonale d'un pouce avec un angle de 70 degré quelque chose d'envisageable? L'entaille s'enfoncerait dans le phloème sans blesser l'arbre dans ses parties intimes.

L'idée serait d'emboiter un roseau creux de 2-3 pieds sur un goujon de bois de deux pouces planté à un angle de 70 degré dans l'érable. L'orientation ferait que l'entaille demeure dans le tissu gorgé de sève élaboré sans dépasser le cambium. Possible?  Rolling Eyes

Jean-Philippe
1; Ceux qui entailles sont ceux qui par manque de temps, de main d oeuvre et grande erablière n'ont d'autre choix de commencer, et sont sur tubulure.
L'idéal est d'entaille a la dernière minute, toi tu peux attendre la première vrai journée de coulé, ton rendement sera supérieur

2;, pour les chalumeau, et vu que tu t'inquiète de la sante de tes érables, fait leur un cadeau et achète en des neuf, en plastiques les plus petit sur le marché

3: pas sure que tu veux faire comme nos arriere grand père, car au debut ils entaillaient avec une hache et faisaient une entaille a tout les jours, apres ,parait il, 3-4 ans les érables étaient mortes, ensuite sont venu les chalumeaux............mais dit toi, que ceux d'aujourd hui sont extrèmement meilleur que ceux ``gossé dans le bois``

4; la profondeur du trou, oui cela te prend une certaine profondeur pour tenir ta chaudières, oui parait il que l,eau de ``la surface ``est supérieur en quantité.............. mais les vaisseau des dernier cercle de croissance ce bouche tres vite, quelques jours ``parait il`` alors ils ne servent a rien.

La profondeur joue un role sur la production, plus la blessure est grosse, plus tu aura d'eau a récolte, faut juste trouvé un juste milieu 1 1/2 po peut etre bon pour toi

5: en finissant, pour ton entaille a 70 degrés, je ne sais pas trop si j'ai bien compris, mais une entailles ce fait en direction du coeur de l,arbre avec une légère pente pour l'égoutement (que l'eau tombe dans ta chaudière, et non qu'elle reste dans l'arbre)

N'essaie pas autre chose, pas sur que ce sera une bonne chose pour tes érables

``les érables ne sont pas faites pour avoir un trou percé dedans a chaque année, sinon elle auraient un robinet``
c'est une blessure que l'on leur fait, faut juste essayer de le faire le mieux possible

Moi j'aime mieux avoir une piqure que de me faire coupé un bras, l'érable cela doit etre la même chose...... Wink
avatar
yves

Messages : 2935
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 43
Ville/village : Kinnear's Mills

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Érables argentés et compagnie

Message par Invité le Sam 10 Jan 2015 - 17:26

Il est normal qu'il y ait beaucoup de polypores sur les érables argentées , comme je te le disait dans un post antérieur , Les érables argentées se défendent très mal contre la carie ( voir ici champignon qui causent la carie ). Si tu aiguise ton sens de l'observation tu trouvera aussi plusieurs nécrose du cambium sur les tiges .Ce n'est pas le site ou bien le taux d'humidité , tout simplement l,essence qui est vulnérable a la carie .

Chez nous je n'entaille pas les érable qui ont des champignons , je les coupent afin de faire de la place aux jeunes tiges , La carie du tronc entraîne aussi une perte de vacuum assez difficile a déceler en début de saison .
De ton coté j'entaillerais les tiges porteuse de champignons , car de toute façon ces arbres sont condamnés à mort assez rapidement dans la vie. Tu ne feras qu’accélérer le processus un peu .

Au niveau des chalumeau , si tu aime vraiment la nature , je te conseil des chalumeau de plastic 5/16 , ou même des chalumeau 1/4 relier entre eux d'un système de tubulure simple . Tu réduira ainsi les blessures aux tiges d'avenir .

Beaucoup de gens semblent oublier que la technologie a oui augmenter la production .... mais pourquoi a-t'elle augmenter la production ainsi . c'est bien en réduisant les blessure internent causé aux arbres . L'entaillage aux coup de hache ou avec des chalumeau de bois , il n'y a rien de pire pour agrandir le zone de compartimentation .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Érables argentés et compagnie

Message par Maple_cou le Lun 28 Mar 2016 - 10:27

Salut ...... J'aime bien votre sujet sur les argentées!! D'ailleurs j'en entaille une 60 chez moi...Quand pensé vous des performances?? C'est temps si je sort environ 10-12 gallons d'eau par jours pour des bonne journée, est-ce normale selon vous???? Est-ce assez??

Maple_cou

Messages : 38
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 35
Ville/village : Trois-Rivières

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Érables argentés et compagnie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum